Albert Hirsch

Né en 1940 à Garches, Albert Hirsch étudie la sculpture à Paris mais s’intéresse également à la danse. Dès 1968, René Char se passionne pour son travail et demeurera jusqu’à sa mort un ami et un soutien fidèle. Albert Hirsch réalisera la scénographie, les décors et les costumes de deux ballets du poète. Il s’attache dès le début de son travail à ne plus considérer le matériau comme le support des oeuvres mais à voir dans sa mise en valeur la finalité profonde du travail plastique. Travaillant le plâtre à ses débuts, puis le bronze, la pierre et le bois, il poursuit ses recherches aujourd’hui avec l’acier, l’eau et surtout l’ardoise.

 

Bien qu’issue de l’influence des grands sculpteurs passés (Rodin et Brancusi) et pouvant être associé au courant minimaliste, l’œuvre d’Albert Hirsch s’est dès 1967 éloignée des langages traditionnels tant par les matériaux que par les sujets qui sont centrés autour de l’émotion des rythmes, du mouvement et de l’espace.