René Guiffrey

Artiste du verre, pluridisciplinaire, proche de Jean-François Lyotard, René Guiffrey travaille sur le brillant et le mat, la blancheur et la transparence, à travers des pièces de papier ou de verre qui échappent au regard, allant jusqu’au monumental. L’ensemble des oeuvres présentées à la galerie ETC de mars à juin 2021 retracent plusieurs dizaines d’années de parcours de l’artiste.

Né à Carpentras, Vaucluse, le 14 mai 1938 René Guiffrey vit et travaille à Bédoin (84).

Dès 1963 se succèdent des expositions : Japon, Yougoslavie, Allemagne, Italie ainsi qu’en France.

A partir de 1989 le travail de René Guiffrey s’applique à de nouveaux outils – le verre, l’eau – Les commandes d’œuvres monumentales dont les sculptures fontaines à Toulon et Vaucresson, la colonne « lola » à Nantes ou encore le bassin hollographique à Vaucresson lui permettent d’accéder aux techniques industrielles.

« Ce qu’a entrepris Guiffrey lui laisse des territoires si vastes qu’il ne pourra les parcourir complètement. Des avancées jamais éprouvées se heurteront à la difficulté du compte rendu et de la réception ; manque de mots, de forme, de figure, de récit, de fixité, d’arrêt sur image, d’instant décisif (ils le sont tous) de semblance et ressemblance, de mémoire rapportée. Tout y est attente et mouvement, présence et absence, vide et fermentation, force de l’infime, marche que rien n’arrête. L’infini de la lumière, venue sans apprêt, est dans cette somme d’insaisi la « marque de l’ouvrier sur son ouvrage ». Le vu est le su. Mais peut-on le dire et qu’a-t-on vu ? La vue n’a pas de prise. Tout y parait rigueur, calcul, délibération mais l’incertain peut y être le dessein même de la recherche. L’impossible y est probable. Le temps passe. » François Barré, Paris, 2020