Dans sa jeunesse, Albert Hirsch étudie la sculpture à Paris aux Arts Appliqués et se passionne pour la danse et la musique.


En 1968, René Char s’enthousiasme pour son travail et demeurera jusqu’à sa mort un ami et un soutien fidèle. Albert Hirsch lui dédiera le Grand Éploiement, sculpture qui sera exposée dans les jardins du Luxembourg en 1970.


Travaillant le plâtre à ses débuts, puis le bronze, la pierre et le bois, il poursuit ses recherches aujourd’hui avec l’acier, l’eau et l’ardoise.


On lui doit d’importantes réalisations monumentales dont plusieurs dans la Somme où il vit et travaille.